Toute l'actualité sur Samuel Eto'o
SAMUEL ETO'O: Site officiel - ARCHIVES
Samuel ETO'O, Super Striker

Copyright: BBML

 

Eto’o délivre l’Inter
Il est l’homme du match avec son but et ses deux passes décisives

JPEG - 79.3 koMême si au Cameroun et en Afrique, l’on peine à reconnaître Eto’o comme un joueur extra planétaire, outre manche, son talent et son dévouement sont reconnus et admirés (et remunérés). Il a fait parler ces deux ingrédients ce mardi soir alors que l’Inter faisait face à l’élimination à Munich, ayant été battu sur son terrain trois semaines plus tôt.

Cette deuxième manche de la huitième de finale de Ligue des champions 2011 restera certainement dans les annales du football modernes puisqu’il a été passionnant du début à la fin et surtout renversant.

Il est clair que le Bayern voulait mettre au rang de hasard de l’histoire la finale remportée l’année dernière par les intéristes. D’autant plus qu’au match aller, Ribéry et Robben on marché sur la défense milanaise.

Même si l’Inter n’avait aucune intention de se laisser intimider comme le démontre le but de Samuel Eto’o de la 4ème minute, le Bayern ne perd pas son sommeil et verrouille les hostilités en misant sur sa triplette Ribéry, Gomez, Robben. L’Inter est dans une léthargie totale et essaie de faire face à la musique. Il ne semble pas y avoir de solutions face aux descentes rampantes de Robben, aux accélérations de Ribéry, et aux demandes en profondeurs de Gomez.

C’est d’ailleurs ce même Gomez, qui se surprend de voir Julio César relâcher un tir de Robben en sa direction. Le résultat est limpide : but. On joue la 21ème minute. 1-1. César se rachète sur une autre frappe outre nature de Gomez (26e), avant d’observer Muller enfiler de deuxième but du Bayern à la 26ème minute.

Si on ajoute aux innombrables occasions des 35ème, 40ème, 43ème, tout laissait présager que le champion en titre devait tomber en huitième de finale.

JPEG - 79.3 ko
L’ouverture du score de Samuel Eto’o

Le talent et la volonté

Mais l’Inter est revenu. Comment ? Peut-être comme face à Palerme, peut-être comme face au Genoa en championnat, mais jamais comme il nous a habitués en coupe d’europe. L’équipe réussissait jadis ses meilleurs coups grâce à l’hermétisme de sa défense, mais puisque l’arrière garde ne dégageait pas beaucoup de sérénité, il fallait aller chercher la qualif aux tripes. Coutinho qui seconda Stankovic apporta son appui à un milieu de terrain en manque de créativité. Sneijder fut alors plus inspiré, Motta plus tranchant, Cambiasso plus confiant, Eto’o plus audacieux et Pandev enfin plus efficace, tout ce que ces gens là ont appris dans les plus belles écoles s’est combiné pour trouver les meilleurs chemins, les meilleurs espaces, les meilleures solutions. Et la plus grande confiance. Deux bons enchainements, le premier entre Eto’o, Pandev soldé par Sneijder sur une frappe puissante (63e) et le second tout à la fin sur un travail d’Eto’o et une magnifique frappe enroulée de Pandev (88e) ont eu raison de Kraft. Le Macédonien qui a sans doute fourni sa meilleure prestation sous la tunique nerazzura pouvait exulter sa joie devant un stade aphasique.

La donne a changé et les munichois n’avaient plus le temps de réagir. Ils ont laissé filer une qualification qui leur tendait les bras en n’imaginant jamais ce cruel scénario. Les signes étaient pourtant bien là, Pandev avait tant essayé durant ce second acte (67e, 71e), Sneijder (80e) aussi, les munichois ne trouvaient plus leur réalisme et voyaient leurs pépites baisser les pieds et le rythme tour à tour. L’Inter était en route pour une punition et, en une demi-heure, elle a donné une leçon à son tour aux Allemands. La leçon d’orgueil, car on est jamais sûr qu’une coupe d’Europe se gagne sur la technique, mais on est sûr qu’elle peut se conquérir sur le mental. L’Inter l’a déjà prouvé la saison passée, il n’attend plus que le même épilogue. Pour le moment, il pourra savourer son succès inespéré qui nous a coupé les souffles. C’était la magie d’un soir, la magie du football.

Goal.com

VOICI
L'ARME SECRETE
DE LA LIGUE DES CHAMPIONS

 



Le goléador camerounais s'impose comme l'homme de la situation pour gagner la très prestigieuse C1 européenne. En manque de réussite dans cette compétition depuis plusieurs saisons, l'Internazionale de Milano a fait venir l'homme de la situation et sans tarder, les resultats suivent.

Arrivée à Barcelone en 2004, Samuel Eto'o retrouve une équipe en construction formée autour de deux athlètes (Ronny et Déco) aux talents confirmés. Le camerounais ne tardera pas à s'imposer comme l'un des meilleurs joueurs du Fc Barcelone cette première saison. Il marque 24 buts en Liga manquant de peu le titre de Pichichi, 4 buts en Ligue des Champions et le premier titre de Champion d'Espagne du barça depuis cinq ans (1999) marquant le retour aux affaires de l'ogre qu'on connaît aujourd'hui. Pour sa première saison, Samuel Eto'o a la reconnaissance des socios du barça qui le consacrent Meilleur Joueur 2004/2005 de l'équipe devant Ronaldhino et déco. L'année suivante le camerounais revient encore plus fort. Avec 26 buts au bout de ses godasses, il est sacré Meilleur buteur de la Liga; suffisant pour offrir le deuxième titre de son ère (ère Eto'o) au barça. L’équipe peut donc repartir sur la scène européenne ou le club n'avait pas brillé depuis son titre de 1992 soit 14ans de disette. Eto'o réussit à faire trembler les filets six fois en Ligue des champions et surtout il offre un récital aux observateurs de football mondial au Stade de France face à Arsenal conduit par un Thierry Henry au sommet de son art. Il marque le but de l'égalisation et provoque l'expulsion du gardien des gunners. Le barça remporte 14ans plus tard le deuxième titre de champion d'Europe de son histoire.

Après une légère baisse de régime du Fc Barcelone, certainement liée à la blessure de Samuel en Ligue des champions sur la pelouse du Werder de Brême (indisponible 5 mois), le Fc Barcelone connaîtra une saison blanche sur la scène européenne. 

Lors du mercato estival 2007, Thierry Henry signe au Fc Barcelone pour mettre Eto'o en concurrence. Dans le même temps, il est annoncé partant vers le Milan AC, champion d'Europe 2007, pour plus de 60 millions, mais il refuse l'offre souhaitant relever un dernier défi en Espagne. Le calendrier de Samuel Eto'o est très serré en 2007/2008 avec une absence d'un mois pour participer à la CAN avec le Cameroun. Dès son retour sur les pelouses Européennes, il marque en C1 contre le VfB Stuttgart   et trois jours plus tard marque un doublé contre Valence CF pour une victoire 3-0. Il finit la saison en ayant marqué 16 buts en 18 matchs de Liga, mais le Barça, pour la deuxième année consécutive, ne remporte aucun trophée. Après le grand changement au niveau de la Direction Technique marqué par le départ de Frank Rijkaard et l'arrivée Pep Guardiola, Eto'o déclaré indésirable avec Ronaldhino et Deco décide tout de même de rester une saison supplémentaire en dépit des sollicitations multiples aussi sérieuses qu'insolites. Il a eu raison et le peuple catalan le reconnaît aujourd'hui. Il termine le championnat comme 2e meilleur butteur avec une bagatelle de 30 buts. Au décompte final, le triplet championnat-Coupe-Ligue des Champions. Son périple personnel pour marquer le premier but de la finale restera longtemps dans les mémoires. Servi par Iniesta à la 10e minute, il efface Vidic le défenseur de Manchester avant de marquer d'un "pointu extérieur" évitant le retour de Carrick. Cette action personnelle couronnée par un but servira de rampe de lancement à cette finale de Rome. 
Au terme de cette saison aboutit du FC-Barcelone, Samuel Eto'o quitte le Nou Camp pour rejoindre le Stade Giuseppe Meazza. Le club nerrazzuri peut déjà se frotter les mains à l'idée de porter au soir du 22 mai 2010 au Stade Santiago Bernabeu la coupe aux grandes oreilles. Il est un fait marquant entre la Ligue des Champions et Samuel Eto'o: Chaque fois qu'il a joué les 1/2 finales, il a joué la finale. Chaque fois qu'il a joué la finale, il a marqué et chaque fois qu'il a marqué, il a gagné. Alors, just wait and see!

 

Interview exlusif de SEF-9 après la qualification.
Samuel Eto’o : « Pour le peuple camerounais… » A la fin du match, le capitaine des Lions Indomptables s’est livré. Il nous parle des débuts difficiles et des clés de la qualification. Il n’oublie pas ses partenaires, importants dans la qualification et dédie la victoire au peuple camerounais. Voici un extrait.


Quelle est la réaction du capitaine que vous êtes après cette qualification ?
SEF-9: Nous sommes très heureux, c’était une qualification très difficile, on est parti de très loin, on avait très mal commencé ces éliminatoires, mais au final on est qualifiés, ce que tout le monde souhaitait, j’espère qu’une fois de plus le peuple Camerounais est fière de son équipe.

Pour vous c’était un double défi, personnel en tant que Capitaine, mais collectif aussi ?
Double défi, je ne sais pas, il y a quatre ans on est passé à côté du bonheur. Cette fois on a mal commencé, on savait que c’était difficile mais pas impossible, je dis bravo à ces jeunes qui méritent bien d’être en Afrique du Sud. Je vois Alexandre Song, Landry Nguemo, Stéphane Mbia Nicolas Nkoulou qui jour après jour devient plus fort, pour ne citer que ceux là. Je reviens aux supposés vieux, je dis bravo à Rigobert Song, je lui dis grand bravo à Geremi, à nos encadreurs je dis merci.

Samuel Eto'o Aujourd’hui si on vous demandait qu’est-ce qui a vraiment changé dans cette équipe après le faux départ dans ces éliminatoires ?
Depuis l’arrivée de Paul Le Guen, on se préparait bien, on dormait dans le meilleur hôtel de la capitale. Il n y avait pas d’excuses : on voyageait bien, on s’entrainait bien, on récupérait bien. Notre gouvernement, notre fédération ont tout mis de notre côté pour que tout aille pour le mieux. On voit bien que quand il y a une bonne préparation il y a les résultats, j’espère simplement que nous allons continuer dans cette lancée.

Est-ce que le fait d’être capitaine de cette équipe a changé quelque chose dans votre façon de jouer dans cette équipe nationale ?
J’ai été toujours capitaine de cette équipe même sans porter le brassard.

Qu’est ce que çà vous a fait de voir les supporters Marocains scander votre nom comme si vous étiez un joueur des Lions de l’Atlas ?
N’oubliez pas que je suis d’abord africain avant d’être Camerounais.

A qui dédiez- vous cette qualification ?
A tout le peuple Camerounais.

Propos recueillis par Guy Nsigué à Fès
Samuel Eto’o : « Pour le peuple camerounais… » A la fin du match, le capitaine des Lions Indomptables s’est livré. Il nous parle des débuts difficiles et des clés de la qualification. Il n’oublie pas ses partenaires, importants dans la qualification et dédie la victoire au peuple camerounais.


CAMEROUN 2 # GABON 1: Les Lions sont en tête de leur Groupe
17H43 à Yaoundé


Samuel Eto'o et les Lions Indomptables ont remportés le match retour opposant le Cameroun au Gabon.

les Lions Indomptables menés par Samuel Eto'o qui étaient opposés aux panthères du Gabon ont donnés un véritable résital cet après midi au stade Omnisport de Yaoundé. Leçon de football durant laquelle les buts ont malheureusement fait défaut (score 2-1 en faveur du Cameroun). Un football léché a été proposé aux 35.000 spectateurs présents dans la "Cuvette de Nfandéna". Un jeu fait de passes et d'accélérations qui a redonné espoir aux supporters de l'équipe de Paul marie Leguen. Le duel entre les deux voisins a tourné court pour le petit poussin gabonais qui aura vu ses ambitions grandir ces derniers temps. L'équipe du Gabon sans démériter a donc pris conscience de la réalité à leur dépend. Le Cameroun de samuel Eto'o conduit désormais la locomotive qui mène au pays de Nelson Mandela. Bravo les Lions!
Levis BAYIHA

Le FCB a un futur Eto'o dans sa pépinière
 

Yves Alexis Meva, pensionnaire du centre de formation du FC Barcelone, montre sa fierté d’être formé dans le meilleur centre de formation du monde. Entretient avec ce jeune joueur de la Cantera.

Quel est le bilan de votre première saison au FC Barcelone ?

Je suis satisfait de ma première saison au centre de formation du Barça, durant laquelle j’ai marqué une cinquantaine de buts. J’ai notamment été soulier d’or (meilleur buteur) du tournoi de Gerona en Espagne. Mais malheureusement, la catégorie minime du Barça à laquelle j’appartiens a perdu la finale du tournoi de Gerona face à la Fundacion Samuel Eto’o (Fundesport) qui est mon ancien centre de formation.

Quel est votre objectif au FC Barcelone ?

J’ai la chance d’être formé au football de haut niveau au Barça qui est le meilleur centre de formation du monde. Des joueurs comme Lionel Messi, Andrés Iniesta, Xavi Hernandez, Carles Puyol, Pique, Busquets, Bojan, Valdès et Pedro, qui brillent aujourd’hui avec l’équipe première du Barça, sont passés par son centre de formation. C’est pourquoi mon rêve est de gravir toutes les catégories du centre de formation du Barça et de parvenir à l’équipe première dans le futur. C’est vrai que le chemin est encore long puisque je n’ai que 11 ans mais je pense que si je travaille comme il se doit je réaliserai ce rêve.

 

Comment êtes-vous arrivé au FC Barcelone ?

Je suis Camerounais et j’étais pensionnaire de la Fundacion Samuel Eto’o (Fundesport) à Douala au Cameroun. C’est ainsi que le directeur technique de Fundesport, Joseph Siewe m’a fait part que le Barça cherchait un attaquant possédant mes qualités de vitesse. Et après un travail spécifique à Douala au Cameroun, je me suis envolé pour Barcelone le 1er septembre 2008 et jusque là ça se passe très bien. Mais je ne saurais terminé cet entretien sans dire un grand merci à mon parrain Samuel Eto’o, grâce à qui j’ai le privilège d’être aujourd’hui pensionnaire du centre de formation du Barça

 



OFFICIEL: Samuel Eto'o rejoint l'Internazionale de Milano!


Samuel Eto'o vient de trouver un accord avec les dirigeants Interistes. Le camerounais est désormais un ex barcelonais.

Le feuilleton Eto'o/FC Barcelone commencé la saison dernière vient de connaître son épilogue. L'un des plus grands dossiers de ce mercato a été bouclé avec succès. Samuel Eto'o quitte finalement le FC Barcelone après cinq années passés en catalogne. Le camerounais vient de s'engager pour cinq (5) saisons avec l'Inter de Milan pour un salaire légèrement au dessus de ce qu'il revendiquait à son ancien employeur, le FC barcelone.
Samuel Eto'o touchera désormais 10,5 d'Euros par an hors primes. Eto'o sera présenté aux Tifosi la semaine prochaine entre lundi et mardi. Les spéculations sur l'avenir du butteur camerounais sont donc terminées. Avec 130 buts inscrits en 200 matchs aux couleurs du FC Barcelone, samuel a marqué à jamais l'histoire du club catalan. Il s'en va,
 le coeur en paix vers de nouveaux défis. Adios amigos de la Liga...Milano sono la!!!


Manchester City : Eto’o pète les plombs ! 
C’est à n’y plus rien comprendre. Alors que Manchester City ne cesse d’offrir monts et merveilles à Samuel Eto’o pour l’attirer dans ses filets, l’agent du buteur du FC Barcelone déclarait hier que son protégé avait de grandes chances... de rester en Catalogne. Pourquoi ce revirement de situation ? Le Barça a-t-il réussi à convaincre son attaquant de prolonger son bail après ne pas avoir réussi à engager de remplaçant ?
Cette hypothèse tient aujourd’hui un peu plus la route, car selon The Sun, le Lion Indomptable vient à nouveau de fixer la barre très très haut. Non content d’avoir un salaire de plus de 200 000€, le Camerounais aurait demandé en guise de clause de dernière minute, une prime à la signature de 14,8 M€ !
Certes les richissimes propriétaires de Manchester City ne devraient pas être effrayés par une telle somme, mais en plus d’être le joueur le mieux payé au monde, Eto’o serait à coup sûr un des joueurs qui toucherait une des plus grosses primes à la signature de l’histoire des transferts. Reste toutefois à savoir si cette demande n’est finalement pas destinée à inciter les Citizens à renoncer, une fois de plus, au transfert d’un des meilleurs joueurs du monde.

ETO'O RESTE A BARCELONE!

Laporta: “Eto'o is the best striker in the world”C'est ce qui ressort de l'intervention du Président de Barcelone ce dimanche 

Le président Laporta a répondu ce dimanche à plusieurs questions au sujet de l'avenir du club. Alors qu'il était venu assister aux festivités du 50e anniversaire du Club des Supporters Cardedeu, Yoan Laporta a répondu aux questions de la presse présente sans détour. Au sujet de l'avenir en club du camerounais Samuel Eto'o, le Président n'a pas tergiversé sur trois points:

1/- AU SUJET DU TALENT
"Pour moi , Eto'o est le meilleur attaquant du monde"

2/- AU SUJET DE SA CÔTE SUR LE MARCHE
"Samuel est un joueur très prisé"

3/- AU SUJET DE L'AVENIR
"ça serait bien s'il pouvait finir sa carrière sportive à Barcelone. Je l'espère vraiment" 

Mais audelà des espoirs, que fait Barcelone pour garder "le meilleur attaquant du monde", "un joueur très prisé", ainsi de suite?... à l'évocation de ce sujet, le Président a vider son sac: "Eto'o termine son contrat la saison prochaine et c'est de cela dont nous voulons parler. La volonté du club est qu'il continue encore longtemps, tout en étant cohérent avec notre structure salariale". Samuel Eto'o ne s'est pas pour l'instant véritablemnt exprimé sur la question. Mais lorsqu'on connais son intérêt pour le premier cador européen a lui avoir fait confiance alors que son véritable propriétaire de l'époque un certain Real Madrid tardait à se décider faisant languir un talent exceptionnel à l'état brut. Voir Samuel Eto'o prolonger à Barcelone sera un non évènement. Pour cela, on peut dire que Laporta sait exactement qu'elle close du contrat il faudra revoir pour conserver son camerounais. Il a utilisé quels termes déjà?... "cohérence avec la structure salariale" entendez par cela: Samuel restera si le club peut payer son salaire.
S'agissant du salaire, le camerounais veut désormais atteindre le cap de 10 millions d'Euros l'année. Reconnaissons que c'est là une belle somme. Toutefois si on considère son apport au club depuis 5ans, cette revendication devient de suite légitime: 130 buts en 5 saisons. Samuel Eto'o a marqué à Barcelone en moyenne 26 buts par saison tandis qu'un attaquant de la même génération et du même calibre comme Zlatan Ibrahimovic n'est qu'à 22 buts par saison avec l'Inter. Le palmarès de l'homme plaide en sa faveur pour une augmentation méritée:

- Vainqueur de la Ligue des champions en 2006 et 2009
- Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 2005 et 2006 - Champion d'Espagne en 2005, 2006 et 2009 - Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 2009

et tout cela en 5 saisons... excusez du peut.
 Levis BAYIHA
Manchester City 
offre un pont d’or à Samuel Eto’o
L’échange Samuel Eto’o-Zlatan Ibrahimovic ne se fera pas, c’est une certitude. Pourtant, les deux hommes restent parmi les têtes d’affiche de ce mercato estival complètement fou. L’Inter espère garder son Suédois mais n’est pas à l’abri d’une belle offre de Chelsea notamment. Le Barça, lui, ne parvient pas à dégager une ligne de conduite claire concernant son buteur camerounais. Sous contrat jusqu’en 2010, il est loin d’être jalousement gardé par les dirigeants blaugrana, qui sont fatigués des revendications salariales toujours plus hautes du joueur.
Le Daily Mail révèle aujourd’hui que Manchester City serait ainsi tout proche de conclure l’arrivée de l’international camerounais, auteur de 36 buts cette saison. Les Citizens dépenseraient une fortune pour convaincre le joueur de rejoindre ce club en construction : une offre de 35 M€ à Barcelone et un salaire hebdomadaire d’environ 225 000 euros, selon les souhaits exprimés par Eto’o. Soit le double de ce que touchent des stars tels que Franck Lampard ou encore Steven Gerrard.
La proposition est donc très belle de la part de Manchester City, qui voit le Real Madrid réussir là où il échoue depuis près d’un an. La folie ambiante qui entoure le mercato sert les intentions mancuniennes. De plus, Samuel Eto’o voit son club s’activer pour recruter un nouvel attaquant et rechigner à accéder sa revalorisation salariale. Le Camerounais pourrait donc bien rallier la Premier League et le nouveau riche Manchester City, tout heureux de pouvoir doubler le rival United dans ce dossier. Affaire à suivre...

Aurélien Léger-Moëc
www.footmercato.net

Eto'o: "Andres, c'est le meilleur"
L'attaquant camerounais du Barça a expliqué comment il avait vécu le but d'Iniesta face à Chelsea.
"Sur le but d'Andres, quand le ballon est parti et que j'ai vu que c'était entré, je ne savais pas quoi faire", a avoué Samuel Eto'o ce vendredi en conférence de presse. "Au final, je me suis retrouvé en tête à tête avec un supporter en train de crier 'goool' ! Les minutes suivantes furent les plus longues de ma vie... Je disais à l'arbitre 'siffle, siffle !'. Et quand le match s'est terminé, ce fut une immense joie".
Auteur du but qualificatif pendant les arrêts de jeu, Andres Iniesta focalise toute l'attention de la presse internationale depuis 48 heures. "C'est le meilleur, je l'ai toujours dis ! Andesito méritait cette gloire. Tout ce qu'il fait pour nous vaut autant que les buts qu'il marque. C'est juste que ce soit lui qui marque le but qui nous met en finale", a affirmé le Camerounais, qui ne souhaite cependant pas faire de pronostiques pour le futur Ballon d'Or : "Pensons à se qui se passe actuellement. On verra en décembre. Moi je le donnerais à Leo, à Xavi et à plein d'autres !"

Diego Tasso
www.fc-barcelone.com

Barcelone : le voyage présidentiel qui pourrait fixer l’avenir d’Eto’o 
28/04/2009 - 09 h 00 -
Aurélien Léger-Moëc

Le FC Barcelone peut compter sur une ligne d’attaque de rêve : Messi-Henry-Eto’o. Quoi de mieux au monde actuellement ? Le club catalan caracole en tête du
classement Liga malgré le retour en forme du Real Madrid et va jouer sa qualification pour les demi-finales de la Ligue
des Champions face à Chelsea. Le match aller se joue ce soir au Nou Camp mais le Daily Mail rapporte un curieux voyage effectué par Joan Laporta hier à Londres.
Le quotidien britannique croit savoir que le président blaugrana a effectué ce déplacement dans le but de parler avec les clubs intéressés par son attaquant camerounais Samuel Eto’o. Bien qu’il se défende de vouloir le céder durant ce mercato, les multiples rumeurs concernant l’arrivée d’attaquant à Barcelone (Keirrison, Ibrahimovic) ainsi que l’appétit grandissant des clubs au sujet d’Etoo laissent penser qu’un départ du
buteur maison n’est pas une hypothèse farfelue.


Nouveau duel fratricide entre Eto'o et Kameni
Le derby catalan, qui oppose le FC Barcelone à l’Espanyol samedi prochain au Camp Nou, verra l’affrontement entre les Camerounais Samuel Eto’o du Barça et Carlos Kameni de l’Espanyol. Ce dernier n’a toujours pas concédé le moindre but face au Pichichi en Liga espagnole.

Au match aller du championnat d’Espagne, disputé sur la pelouse de l’Espanyol de Barcelone, Samuel Eto’o, qui était entré en cours de jeu, avait vu sa meilleure occasion de but détournée par son compatriote Kameni. Et pendant les arrêts de jeu de la même rencontre, le Pichichi s’était écroulé au moment d’armer son tir devant Kameni. Cela avait valu un penalty qui donnait la victoire (2-1) au FC Barcelone sur la pelouse de l’Espanyol. Les deux buts barcelonais portaient l’estampille de Thierry Henry, puis de Lionel Messi sur penalty. Mais Eto’o était resté muet. Auteur de 23 buts et d’une moyenne de plus d’un but par match dans le championnat d’Espagne en cours, le Pichichi Eto’o n’a cependant pas marqué face à son coéquipier en sélection.

Ce manque de réussite du buteur barcelonais face à Kameni remonte à 2004, année de l’arrivée d’Idriss Carlos Kameni à l’Espanyol de Barcelone en Espagne. C’est sans doute l’une des raisons pour laquelle Samuel Eto’o sera encore plus motivé samedi prochain à l’idée de loger un but à Kameni, dont il n’a jamais fait trembler les filets depuis que tous les deux évoluent en Espagne. De même que Kameni, dont le club l’Espanyol est reléguable au classement, mettra tout son talent pour parer toutes les tentatives de son ami Eto’o, afin de rester invaincu devant le Pichichi de la Liga espagnole.

écrit par Jacques Éric Andjick


Quand le PSG refuse Samuel Eto’o
13/02/2009 
Julien Zito

On l’aime ou on ne l’aime pas, on le déteste ou on l’adore, mais une chose est sûre, on ne peut pas rester insensible. Voilà la façon dont on pourrait décrire l’opinion des supporters concernant Samuel Eto’o aujourd’hui. S’il peut parfois déranger hors du terrain, l’attaquant du FC Barcelone n’en demeure pas moins un joueur extraordinaire et un buteur hors pair. Après 21 rencontres de championnat, l’international camerounais a inscrit autant de buts ce qui lui offre à l’heure actuelle le titre de pichichi de la Liga.
Tout entraîneur quel qu’il soit rêverait ainsi de posséder un tel avant-centre capable de débloquer des situations bien embarrassantes. Il l’a déjà prouvé par le passé et le prouvera certainement encore à l’avenir. Et au vu de son niveau de performances aujourd’hui, tous les clubs parmi lesquels il est passé peuvent se mordre les doigts de l’avoir laissé filer.
 

Sans papiers, mais du talent à revendre
Car pour le Lion Indomptable, le football est bien plus qu’une simple passion. C’est une vie toute entière. Et lorsque tout jeune il a débarqué en France, ce dernier a tout tenté pour intégrer un centre de formation quelconque. Et s’il a échoué au Havre ou à Cannes, il aurait bien pu s’imposer au PSG, sauf que...
« J’étais un sans-papiers. Je ne pouvais pas vivre et me déplacer librement. Et le football, qui était toute ma vie, ne m’apportait rien de bon. J’ai tenté de me présenter à une journée de détection organisée par le PSG, mais comme je n’avais pas de papiers, j’ai été refusé à la porte d’entrée. J’ai rencontré un autre échec au Havre et je crois être allé à Cannes aussi, mais cela n’a pas marché. Au bout de neuf mois, je suis rentré au Cameroun », a-t-il déclaré dans Sportweek.
Une fois encore, la Ligue 1 a raté une excellente occasion. Mais, dans un sens, Samuel Eto’o ne serait peut-être pas devenu celui qu’il est aujourd’hui si sa destinée avait été autre. Désormais, la star africaine exprime tout son potentiel en Espagne et ravit les milliers de spectateurs du Camp Nou, avant de réaliser ses exploits en France dans quelques années, comme il l’a récemment laissé entendre. En attendant, sa prochaine venue sur le territoire aura lieu dans une dizaine de jours, pour la rencontre aller entre l’OL et le FC Barcelone en huitième de finales de la Ligue des Champions
  
Interviewé ce dimanche en tant que "consultant" lors de l'émission française Téléfoot, Samuel Eto'o a présenté ses coéquipiers du Barça et a rapidement passé en revue l'actualité de cette semaine.

Le joueur le plus... drôle
?
Abidal. C'est un mec qui n'arrête pas de rire, il met l'ambiance. Il nous fait rire tout le temps !
Le plus grognon ?
Je dirais Puyol
Le plus chambreur ?
Titi !
Le plus rapide ?
Avec le ballon, Leo est hallucinant. Il est terrible car il va toujours plus vite que les autres
Le plus lent ?
Sans doute Yaya, même si, comme Iniesta, c'est un joueur très intelligent
Le plus technique ?
Je vais faire un choix... Iniesta !
Celui qui parle le moins bien espagnol ?
(Rires) Le moins bien espagnol... Hleb !
Le Ballon d'Or ?
Messi ! C'est vraiment le joueur qui me fait rêver en ce moment
Plutôt pour la vidéo ou les cinq arbitres ?
Je suis pour qu'on reste comme ça... Ce qui fait la beauté de ce sport, ce sont aussi les erreurs
Benzema, plutôt au Barça ou au Real ?
Plutôt à Barcelone !
Déçu de ne pas être parmi les nominés du Ballon d'Or africain ?

Non, je ne suis pas déçu. La saison dernière, j'ai eu pas mal de soucis, même si je suis revenu et que j'ai marqué beaucoup de buts. Je n'ai pas vraiment évolué à mo
n niveau, donc c'est plutôt normal. Mais je reviendrai pour encore gagner d'autres Ballon d'Or africain ! Cette année, je le donnerais à Emmanuel Adebayor, il a fait une grande saison et il le mérite

par Diego Tasso
 
Manchester City : Eto’o pète les plombs ! 
C’est à n’y plus rien comprendre. Alors que Manchester City ne cesse d’offrir monts et merveilles à Samuel Eto’o pour l’attirer dans ses filets, l’agent du buteur du FC Barcelone déclarait hier que son protégé avait de grandes chances... de rester en Catalogne. Pourquoi ce revirement de situation ? Le Barça a-t-il réussi à convaincre son attaquant de prolonger son bail après ne pas avoir réussi à engager de remplaçant ?
Cette hypothèse tient aujourd’hui un peu plus la route, car selon The Sun, le Lion Indomptable vient à nouveau de fixer la barre très très haut. Non content d’avoir un salaire de plus de 200 000€, le Camerounais aurait demandé en guise de clause de dernière minute, une prime à la signature de 14,8 M€ !
Certes les richissimes propriétaires de Manchester City ne devraient pas être effrayés par une telle somme, mais en plus d’être le joueur le mieux payé au monde, Eto’o serait à coup sûr un des joueurs qui toucherait une des plus grosses primes à la signature de l’histoire des transferts. Reste toutefois à savoir si cette demande n’est finalement pas destinée à inciter les Citizens à renoncer, une fois de plus, au transfert d’un des meilleurs joueurs du monde.

ETO'O RESTE A BARCELONE!

Laporta: “Eto'o is the best striker in the world”C'est ce qui ressort de l'intervention du Président de Barcelone ce dimanche 

Le président Laporta a répondu ce dimanche à plusieurs questions au sujet de l'avenir du club. Alors qu'il était venu assister aux festivités du 50e anniversaire du Club des Supporters Cardedeu, Yoan Laporta a répondu aux questions de la presse présente sans détour. Au sujet de l'avenir en club du camerounais Samuel Eto'o, le Président n'a pas tergiversé sur trois points:

1/- AU SUJET DU TALENT
"Pour moi , Eto'o est le meilleur attaquant du monde"

2/- AU SUJET DE SA CÔTE SUR LE MARCHE
"Samuel est un joueur très prisé"

3/- AU SUJET DE L'AVENIR
"ça serait bien s'il pouvait finir sa carrière sportive à Barcelone. Je l'espère vraiment" 

Mais audelà des espoirs, que fait Barcelone pour garder "le meilleur attaquant du monde", "un joueur très prisé", ainsi de suite?... à l'évocation de ce sujet, le Président a vider son sac: "Eto'o termine son contrat la saison prochaine et c'est de cela dont nous voulons parler. La volonté du club est qu'il continue encore longtemps, tout en étant cohérent avec notre structure salariale". Samuel Eto'o ne s'est pas pour l'instant véritablemnt exprimé sur la question. Mais lorsqu'on connais son intérêt pour le premier cador européen a lui avoir fait confiance alors que son véritable propriétaire de l'époque un certain Real Madrid tardait à se décider faisant languir un talent exceptionnel à l'état brut. Voir Samuel Eto'o prolonger à Barcelone sera un non évènement. Pour cela, on peut dire que Laporta sait exactement qu'elle close du contrat il faudra revoir pour conserver son camerounais. Il a utilisé quels termes déjà?... "cohérence avec la structure salariale" entendez par cela: Samuel restera si le club peut payer son salaire.
S'agissant du salaire, le camerounais veut désormais atteindre le cap de 10 millions d'Euros l'année. Reconnaissons que c'est là une belle somme. Toutefois si on considère son apport au club depuis 5ans, cette revendication devient de suite légitime: 130 buts en 5 saisons. Samuel Eto'o a marqué à Barcelone en moyenne 26 buts par saison tandis qu'un attaquant de la même génération et du même calibre comme Zlatan Ibrahimovic n'est qu'à 22 buts par saison avec l'Inter. Le palmarès de l'homme plaide en sa faveur pour une augmentation méritée:

- Vainqueur de la Ligue des champions en 2006 et 2009
- Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 2005 et 2006 - Champion d'Espagne en 2005, 2006 et 2009 - Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 2009

et tout cela en 5 saisons... excusez du peut.
 Levis BAYIHA
Manchester City 
offre un pont d’or à Samuel Eto’o
L’échange Samuel Eto’o-Zlatan Ibrahimovic ne se fera pas, c’est une certitude. Pourtant, les deux hommes restent parmi les têtes d’affiche de ce mercato estival complètement fou. L’Inter espère garder son Suédois mais n’est pas à l’abri d’une belle offre de Chelsea notamment. Le Barça, lui, ne parvient pas à dégager une ligne de conduite claire concernant son buteur camerounais. Sous contrat jusqu’en 2010, il est loin d’être jalousement gardé par les dirigeants blaugrana, qui sont fatigués des revendications salariales toujours plus hautes du joueur.
Le Daily Mail révèle aujourd’hui que Manchester City serait ainsi tout proche de conclure l’arrivée de l’international camerounais, auteur de 36 buts cette saison. Les Citizens dépenseraient une fortune pour convaincre le joueur de rejoindre ce club en construction : une offre de 35 M€ à Barcelone et un salaire hebdomadaire d’environ 225 000 euros, selon les souhaits exprimés par Eto’o. Soit le double de ce que touchent des stars tels que Franck Lampard ou encore Steven Gerrard.
La proposition est donc très belle de la part de Manchester City, qui voit le Real Madrid réussir là où il échoue depuis près d’un an. La folie ambiante qui entoure le mercato sert les intentions mancuniennes. De plus, Samuel Eto’o voit son club s’activer pour recruter un nouvel attaquant et rechigner à accéder sa revalorisation salariale. Le Camerounais pourrait donc bien rallier la Premier League et le nouveau riche Manchester City, tout heureux de pouvoir doubler le rival United dans ce dossier. Affaire à suivre...

Aurélien Léger-Moëc
www.footmercato.net

Eto'o: "Andres, c'est le meilleur"
L'attaquant camerounais du Barça a expliqué comment il avait vécu le but d'Iniesta face à Chelsea.
"Sur le but d'Andres, quand le ballon est parti et que j'ai vu que c'était entré, je ne savais pas quoi faire", a avoué Samuel Eto'o ce vendredi en conférence de presse. "Au final, je me suis retrouvé en tête à tête avec un supporter en train de crier 'goool' ! Les minutes suivantes furent les plus longues de ma vie... Je disais à l'arbitre 'siffle, siffle !'. Et quand le match s'est terminé, ce fut une immense joie".
Auteur du but qualificatif pendant les arrêts de jeu, Andres Iniesta focalise toute l'attention de la presse internationale depuis 48 heures. "C'est le meilleur, je l'ai toujours dis ! Andesito méritait cette gloire. Tout ce qu'il fait pour nous vaut autant que les buts qu'il marque. C'est juste que ce soit lui qui marque le but qui nous met en finale", a affirmé le Camerounais, qui ne souhaite cependant pas faire de pronostiques pour le futur Ballon d'Or : "Pensons à se qui se passe actuellement. On verra en décembre. Moi je le donnerais à Leo, à Xavi et à plein d'autres !"

Diego Tasso
www.fc-barcelone.com

Barcelone : le voyage présidentiel qui pourrait fixer l’avenir d’Eto’o 
28/04/2009 - 09 h 00 -
Aurélien Léger-Moëc

Le FC Barcelone peut compter sur une ligne d’attaque de rêve : Messi-Henry-Eto’o. Quoi de mieux au monde actuellement ? Le club catalan caracole en tête du
classement Liga malgré le retour en forme du Real Madrid et va jouer sa qualification pour les demi-finales de la Ligue
des Champions face à Chelsea. Le match aller se joue ce soir au Nou Camp mais le Daily Mail rapporte un curieux voyage effectué par Joan Laporta hier à Londres.
Le quotidien britannique croit savoir que le président blaugrana a effectué ce déplacement dans le but de parler avec les clubs intéressés par son attaquant camerounais Samuel Eto’o. Bien qu’il se défende de vouloir le céder durant ce mercato, les multiples rumeurs concernant l’arrivée d’attaquant à Barcelone (Keirrison, Ibrahimovic) ainsi que l’appétit grandissant des clubs au sujet d’Etoo laissent penser qu’un départ du
buteur maison n’est pas une hypothèse farfelue.


Nouveau duel fratricide entre Eto'o et Kameni
Le derby catalan, qui oppose le FC Barcelone à l’Espanyol samedi prochain au Camp Nou, verra l’affrontement entre les Camerounais Samuel Eto’o du Barça et Carlos Kameni de l’Espanyol. Ce dernier n’a toujours pas concédé le moindre but face au Pichichi en Liga espagnole.

Au match aller du championnat d’Espagne, disputé sur la pelouse de l’Espanyol de Barcelone, Samuel Eto’o, qui était entré en cours de jeu, avait vu sa meilleure occasion de but détournée par son compatriote Kameni. Et pendant les arrêts de jeu de la même rencontre, le Pichichi s’était écroulé au moment d’armer son tir devant Kameni. Cela avait valu un penalty qui donnait la victoire (2-1) au FC Barcelone sur la pelouse de l’Espanyol. Les deux buts barcelonais portaient l’estampille de Thierry Henry, puis de Lionel Messi sur penalty. Mais Eto’o était resté muet. Auteur de 23 buts et d’une moyenne de plus d’un but par match dans le championnat d’Espagne en cours, le Pichichi Eto’o n’a cependant pas marqué face à son coéquipier en sélection.

Ce manque de réussite du buteur barcelonais face à Kameni remonte à 2004, année de l’arrivée d’Idriss Carlos Kameni à l’Espanyol de Barcelone en Espagne. C’est sans doute l’une des raisons pour laquelle Samuel Eto’o sera encore plus motivé samedi prochain à l’idée de loger un but à Kameni, dont il n’a jamais fait trembler les filets depuis que tous les deux évoluent en Espagne. De même que Kameni, dont le club l’Espanyol est reléguable au classement, mettra tout son talent pour parer toutes les tentatives de son ami Eto’o, afin de rester invaincu devant le Pichichi de la Liga espagnole.

écrit par Jacques Éric Andjick


Quand le PSG refuse Samuel Eto’o
13/02/2009 
Julien Zito

On l’aime ou on ne l’aime pas, on le déteste ou on l’adore, mais une chose est sûre, on ne peut pas rester insensible. Voilà la façon dont on pourrait décrire l’opinion des supporters concernant Samuel Eto’o aujourd’hui. S’il peut parfois déranger hors du terrain, l’attaquant du FC Barcelone n’en demeure pas moins un joueur extraordinaire et un buteur hors pair. Après 21 rencontres de championnat, l’international camerounais a inscrit autant de buts ce qui lui offre à l’heure actuelle le titre de pichichi de la Liga.
Tout entraîneur quel qu’il soit rêverait ainsi de posséder un tel avant-centre capable de débloquer des situations bien embarrassantes. Il l’a déjà prouvé par le passé et le prouvera certainement encore à l’avenir. Et au vu de son niveau de performances aujourd’hui, tous les clubs parmi lesquels il est passé peuvent se mordre les doigts de l’avoir laissé filer.
 

Sans papiers, mais du talent à revendre
Car pour le Lion Indomptable, le football est bien plus qu’une simple passion. C’est une vie toute entière. Et lorsque tout jeune il a débarqué en France, ce dernier a tout tenté pour intégrer un centre de formation quelconque. Et s’il a échoué au Havre ou à Cannes, il aurait bien pu s’imposer au PSG, sauf que...
« J’étais un sans-papiers. Je ne pouvais pas vivre et me déplacer librement. Et le football, qui était toute ma vie, ne m’apportait rien de bon. J’ai tenté de me présenter à une journée de détection organisée par le PSG, mais comme je n’avais pas de papiers, j’ai été refusé à la porte d’entrée. J’ai rencontré un autre échec au Havre et je crois être allé à Cannes aussi, mais cela n’a pas marché. Au bout de neuf mois, je suis rentré au Cameroun », a-t-il déclaré dans Sportweek.
Une fois encore, la Ligue 1 a raté une excellente occasion. Mais, dans un sens, Samuel Eto’o ne serait peut-être pas devenu celui qu’il est aujourd’hui si sa destinée avait été autre. Désormais, la star africaine exprime tout son potentiel en Espagne et ravit les milliers de spectateurs du Camp Nou, avant de réaliser ses exploits en France dans quelques années, comme il l’a récemment laissé entendre. En attendant, sa prochaine venue sur le territoire aura lieu dans une dizaine de jours, pour la rencontre aller entre l’OL et le FC Barcelone en huitième de finales de la Ligue des Champions
  
Interviewé ce dimanche en tant que "consultant" lors de l'émission française Téléfoot, Samuel Eto'o a présenté ses coéquipiers du Barça et a rapidement passé en revue l'actualité de cette semaine.

Le joueur le plus... drôle
?
Abidal. C'est un mec qui n'arrête pas de rire, il met l'ambiance. Il nous fait rire tout le temps !
Le plus grognon ?
Je dirais Puyol
Le plus chambreur ?
Titi !
Le plus rapide ?
Avec le ballon, Leo est hallucinant. Il est terrible car il va toujours plus vite que les autres
Le plus lent ?
Sans doute Yaya, même si, comme Iniesta, c'est un joueur très intelligent
Le plus technique ?
Je vais faire un choix... Iniesta !
Celui qui parle le moins bien espagnol ?
(Rires) Le moins bien espagnol... Hleb !
Le Ballon d'Or ?
Messi ! C'est vraiment le joueur qui me fait rêver en ce moment
Plutôt pour la vidéo ou les cinq arbitres ?
Je suis pour qu'on reste comme ça... Ce qui fait la beauté de ce sport, ce sont aussi les erreurs
Benzema, plutôt au Barça ou au Real ?
Plutôt à Barcelone !
Déçu de ne pas être parmi les nominés du Ballon d'Or africain ?

Non, je ne suis pas déçu. La saison dernière, j'ai eu pas mal de soucis, même si je suis revenu et que j'ai marqué beaucoup de buts. Je n'ai pas vraiment évolué à mo
n niveau, donc c'est plutôt normal. Mais je reviendrai pour encore gagner d'autres Ballon d'Or africain ! Cette année, je le donnerais à Emmanuel Adebayor, il a fait une grande saison et il le mérite

par Diego Tasso
 
Manchester City : Eto’o pète les plombs ! 
C’est à n’y plus rien comprendre. Alors que Manchester City ne cesse d’offrir monts et merveilles à Samuel Eto’o pour l’attirer dans ses filets, l’agent du buteur du FC Barcelone déclarait hier que son protégé avait de grandes chances... de rester en Catalogne. Pourquoi ce revirement de situation ? Le Barça a-t-il réussi à convaincre son attaquant de prolonger son bail après ne pas avoir réussi à engager de remplaçant ?
Cette hypothèse tient aujourd’hui un peu plus la route, car selon The Sun, le Lion Indomptable vient à nouveau de fixer la barre très très haut. Non content d’avoir un salaire de plus de 200 000€, le Camerounais aurait demandé en guise de clause de dernière minute, une prime à la signature de 14,8 M€ !
Certes les richissimes propriétaires de Manchester City ne devraient pas être effrayés par une telle somme, mais en plus d’être le joueur le mieux payé au monde, Eto’o serait à coup sûr un des joueurs qui toucherait une des plus grosses primes à la signature de l’histoire des transferts. Reste toutefois à savoir si cette demande n’est finalement pas destinée à inciter les Citizens à renoncer, une fois de plus, au transfert d’un des meilleurs joueurs du monde.

ETO'O RESTE A BARCELONE!

Laporta: “Eto'o is the best striker in the world”C'est ce qui ressort de l'intervention du Président de Barcelone ce dimanche 

Le président Laporta a répondu ce dimanche à plusieurs questions au sujet de l'avenir du club. Alors qu'il était venu assister aux festivités du 50e anniversaire du Club des Supporters Cardedeu, Yoan Laporta a répondu aux questions de la presse présente sans détour. Au sujet de l'avenir en club du camerounais Samuel Eto'o, le Président n'a pas tergiversé sur trois points:

1/- AU SUJET DU TALENT
"Pour moi , Eto'o est le meilleur attaquant du monde"

2/- AU SUJET DE SA CÔTE SUR LE MARCHE
"Samuel est un joueur très prisé"

3/- AU SUJET DE L'AVENIR
"ça serait bien s'il pouvait finir sa carrière sportive à Barcelone. Je l'espère vraiment" 

Mais audelà des espoirs, que fait Barcelone pour garder "le meilleur attaquant du monde", "un joueur très prisé", ainsi de suite?... à l'évocation de ce sujet, le Président a vider son sac: "Eto'o termine son contrat la saison prochaine et c'est de cela dont nous voulons parler. La volonté du club est qu'il continue encore longtemps, tout en étant cohérent avec notre structure salariale". Samuel Eto'o ne s'est pas pour l'instant véritablemnt exprimé sur la question. Mais lorsqu'on connais son intérêt pour le premier cador européen a lui avoir fait confiance alors que son véritable propriétaire de l'époque un certain Real Madrid tardait à se décider faisant languir un talent exceptionnel à l'état brut. Voir Samuel Eto'o prolonger à Barcelone sera un non évènement. Pour cela, on peut dire que Laporta sait exactement qu'elle close du contrat il faudra revoir pour conserver son camerounais. Il a utilisé quels termes déjà?... "cohérence avec la structure salariale" entendez par cela: Samuel restera si le club peut payer son salaire.
S'agissant du salaire, le camerounais veut désormais atteindre le cap de 10 millions d'Euros l'année. Reconnaissons que c'est là une belle somme. Toutefois si on considère son apport au club depuis 5ans, cette revendication devient de suite légitime: 130 buts en 5 saisons. Samuel Eto'o a marqué à Barcelone en moyenne 26 buts par saison tandis qu'un attaquant de la même génération et du même calibre comme Zlatan Ibrahimovic n'est qu'à 22 buts par saison avec l'Inter. Le palmarès de l'homme plaide en sa faveur pour une augmentation méritée:

- Vainqueur de la Ligue des champions en 2006 et 2009
- Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 2005 et 2006 - Champion d'Espagne en 2005, 2006 et 2009 - Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 2009

et tout cela en 5 saisons... excusez du peut.
 Levis BAYIHA
Manchester City 
offre un pont d’or à Samuel Eto’o
L’échange Samuel Eto’o-Zlatan Ibrahimovic ne se fera pas, c’est une certitude. Pourtant, les deux hommes restent parmi les têtes d’affiche de ce mercato estival complètement fou. L’Inter espère garder son Suédois mais n’est pas à l’abri d’une belle offre de Chelsea notamment. Le Barça, lui, ne parvient pas à dégager une ligne de conduite claire concernant son buteur camerounais. Sous contrat jusqu’en 2010, il est loin d’être jalousement gardé par les dirigeants blaugrana, qui sont fatigués des revendications salariales toujours plus hautes du joueur.
Le Daily Mail révèle aujourd’hui que Manchester City serait ainsi tout proche de conclure l’arrivée de l’international camerounais, auteur de 36 buts cette saison. Les Citizens dépenseraient une fortune pour convaincre le joueur de rejoindre ce club en construction : une offre de 35 M€ à Barcelone et un salaire hebdomadaire d’environ 225 000 euros, selon les souhaits exprimés par Eto’o. Soit le double de ce que touchent des stars tels que Franck Lampard ou encore Steven Gerrard.
La proposition est donc très belle de la part de Manchester City, qui voit le Real Madrid réussir là où il échoue depuis près d’un an. La folie ambiante qui entoure le mercato sert les intentions mancuniennes. De plus, Samuel Eto’o voit son club s’activer pour recruter un nouvel attaquant et rechigner à accéder sa revalorisation salariale. Le Camerounais pourrait donc bien rallier la Premier League et le nouveau riche Manchester City, tout heureux de pouvoir doubler le rival United dans ce dossier. Affaire à suivre...

Aurélien Léger-Moëc
www.footmercato.net

Eto'o: "Andres, c'est le meilleur"
L'attaquant camerounais du Barça a expliqué comment il avait vécu le but d'Iniesta face à Chelsea.
"Sur le but d'Andres, quand le ballon est parti et que j'ai vu que c'était entré, je ne savais pas quoi faire", a avoué Samuel Eto'o ce vendredi en conférence de presse. "Au final, je me suis retrouvé en tête à tête avec un supporter en train de crier 'goool' ! Les minutes suivantes furent les plus longues de ma vie... Je disais à l'arbitre 'siffle, siffle !'. Et quand le match s'est terminé, ce fut une immense joie".
Auteur du but qualificatif pendant les arrêts de jeu, Andres Iniesta focalise toute l'attention de la presse internationale depuis 48 heures. "C'est le meilleur, je l'ai toujours dis ! Andesito méritait cette gloire. Tout ce qu'il fait pour nous vaut autant que les buts qu'il marque. C'est juste que ce soit lui qui marque le but qui nous met en finale", a affirmé le Camerounais, qui ne souhaite cependant pas faire de pronostiques pour le futur Ballon d'Or : "Pensons à se qui se passe actuellement. On verra en décembre. Moi je le donnerais à Leo, à Xavi et à plein d'autres !"

Diego Tasso
www.fc-barcelone.com

Barcelone : le voyage présidentiel qui pourrait fixer l’avenir d’Eto’o 
28/04/2009 - 09 h 00 -
Aurélien Léger-Moëc

Le FC Barcelone peut compter sur une ligne d’attaque de rêve : Messi-Henry-Eto’o. Quoi de mieux au monde actuellement ? Le club catalan caracole en tête du
classement Liga malgré le retour en forme du Real Madrid et va jouer sa qualification pour les demi-finales de la Ligue
des Champions face à Chelsea. Le match aller se joue ce soir au Nou Camp mais le Daily Mail rapporte un curieux voyage effectué par Joan Laporta hier à Londres.
Le quotidien britannique croit savoir que le président blaugrana a effectué ce déplacement dans le but de parler avec les clubs intéressés par son attaquant camerounais Samuel Eto’o. Bien qu’il se défende de vouloir le céder durant ce mercato, les multiples rumeurs concernant l’arrivée d’attaquant à Barcelone (Keirrison, Ibrahimovic) ainsi que l’appétit grandissant des clubs au sujet d’Etoo laissent penser qu’un départ du
buteur maison n’est pas une hypothèse farfelue.


Nouveau duel fratricide entre Eto'o et Kameni
Le derby catalan, qui oppose le FC Barcelone à l’Espanyol samedi prochain au Camp Nou, verra l’affrontement entre les Camerounais Samuel Eto’o du Barça et Carlos Kameni de l’Espanyol. Ce dernier n’a toujours pas concédé le moindre but face au Pichichi en Liga espagnole.

Au match aller du championnat d’Espagne, disputé sur la pelouse de l’Espanyol de Barcelone, Samuel Eto’o, qui était entré en cours de jeu, avait vu sa meilleure occasion de but détournée par son compatriote Kameni. Et pendant les arrêts de jeu de la même rencontre, le Pichichi s’était écroulé au moment d’armer son tir devant Kameni. Cela avait valu un penalty qui donnait la victoire (2-1) au FC Barcelone sur la pelouse de l’Espanyol. Les deux buts barcelonais portaient l’estampille de Thierry Henry, puis de Lionel Messi sur penalty. Mais Eto’o était resté muet. Auteur de 23 buts et d’une moyenne de plus d’un but par match dans le championnat d’Espagne en cours, le Pichichi Eto’o n’a cependant pas marqué face à son coéquipier en sélection.

Ce manque de réussite du buteur barcelonais face à Kameni remonte à 2004, année de l’arrivée d’Idriss Carlos Kameni à l’Espanyol de Barcelone en Espagne. C’est sans doute l’une des raisons pour laquelle Samuel Eto’o sera encore plus motivé samedi prochain à l’idée de loger un but à Kameni, dont il n’a jamais fait trembler les filets depuis que tous les deux évoluent en Espagne. De même que Kameni, dont le club l’Espanyol est reléguable au classement, mettra tout son talent pour parer toutes les tentatives de son ami Eto’o, afin de rester invaincu devant le Pichichi de la Liga espagnole.

écrit par Jacques Éric Andjick


Quand le PSG refuse Samuel Eto’o
13/02/2009 
Julien Zito

On l’aime ou on ne l’aime pas, on le déteste ou on l’adore, mais une chose est sûre, on ne peut pas rester insensible. Voilà la façon dont on pourrait décrire l’opinion des supporters concernant Samuel Eto’o aujourd’hui. S’il peut parfois déranger hors du terrain, l’attaquant du FC Barcelone n’en demeure pas moins un joueur extraordinaire et un buteur hors pair. Après 21 rencontres de championnat, l’international camerounais a inscrit autant de buts ce qui lui offre à l’heure actuelle le titre de pichichi de la Liga.
Tout entraîneur quel qu’il soit rêverait ainsi de posséder un tel avant-centre capable de débloquer des situations bien embarrassantes. Il l’a déjà prouvé par le passé et le prouvera certainement encore à l’avenir. Et au vu de son niveau de performances aujourd’hui, tous les clubs parmi lesquels il est passé peuvent se mordre les doigts de l’avoir laissé filer.
 

Sans papiers, mais du talent à revendre
Car pour le Lion Indomptable, le football est bien plus qu’une simple passion. C’est une vie toute entière. Et lorsque tout jeune il a débarqué en France, ce dernier a tout tenté pour intégrer un centre de formation quelconque. Et s’il a échoué au Havre ou à Cannes, il aurait bien pu s’imposer au PSG, sauf que...
« J’étais un sans-papiers. Je ne pouvais pas vivre et me déplacer librement. Et le football, qui était toute ma vie, ne m’apportait rien de bon. J’ai tenté de me présenter à une journée de détection organisée par le PSG, mais comme je n’avais pas de papiers, j’ai été refusé à la porte d’entrée. J’ai rencontré un autre échec au Havre et je crois être allé à Cannes aussi, mais cela n’a pas marché. Au bout de neuf mois, je suis rentré au Cameroun », a-t-il déclaré dans Sportweek.
Une fois encore, la Ligue 1 a raté une excellente occasion. Mais, dans un sens, Samuel Eto’o ne serait peut-être pas devenu celui qu’il est aujourd’hui si sa destinée avait été autre. Désormais, la star africaine exprime tout son potentiel en Espagne et ravit les milliers de spectateurs du Camp Nou, avant de réaliser ses exploits en France dans quelques années, comme il l’a récemment laissé entendre. En attendant, sa prochaine venue sur le territoire aura lieu dans une dizaine de jours, pour la rencontre aller entre l’OL et le FC Barcelone en huitième de finales de la Ligue des Champions
  
Interviewé ce dimanche en tant que "consultant" lors de l'émission française Téléfoot, Samuel Eto'o a présenté ses coéquipiers du Barça et a rapidement passé en revue l'actualité de cette semaine.

Le joueur le plus... drôle
?
Abidal. C'est un mec qui n'arrête pas de rire, il met l'ambiance. Il nous fait rire tout le temps !
Le plus grognon ?
Je dirais Puyol
Le plus chambreur ?
Titi !
Le plus rapide ?
Avec le ballon, Leo est hallucinant. Il est terrible car il va toujours plus vite que les autres
Le plus lent ?
Sans doute Yaya, même si, comme Iniesta, c'est un joueur très intelligent
Le plus technique ?
Je vais faire un choix... Iniesta !
Celui qui parle le moins bien espagnol ?
(Rires) Le moins bien espagnol... Hleb !
Le Ballon d'Or ?
Messi ! C'est vraiment le joueur qui me fait rêver en ce moment
Plutôt pour la vidéo ou les cinq arbitres ?
Je suis pour qu'on reste comme ça... Ce qui fait la beauté de ce sport, ce sont aussi les erreurs
Benzema, plutôt au Barça ou au Real ?
Plutôt à Barcelone !
Déçu de ne pas être parmi les nominés du Ballon d'Or africain ?

Non, je ne suis pas déçu. La saison dernière, j'ai eu pas mal de soucis, même si je suis revenu et que j'ai marqué beaucoup de buts. Je n'ai pas vraiment évolué à mo
n niveau, donc c'est plutôt normal. Mais je reviendrai pour encore gagner d'autres Ballon d'Or africain ! Cette année, je le donnerais à Emmanuel Adebayor, il a fait une grande saison et il le mérite

par Diego Tasso
 
Manchester City : Eto’o pète les plombs ! 
C’est à n’y plus rien comprendre. Alors que Manchester City ne cesse d’offrir monts et merveilles à Samuel Eto’o pour l’attirer dans ses filets, l’agent du buteur du FC Barcelone déclarait hier que son protégé avait de grandes chances... de rester en Catalogne. Pourquoi ce revirement de situation ? Le Barça a-t-il réussi à convaincre son attaquant de prolonger son bail après ne pas avoir réussi à engager de remplaçant ?
Cette hypothèse tient aujourd’hui un peu plus la route, car selon The Sun, le Lion Indomptable vient à nouveau de fixer la barre très très haut. Non content d’avoir un salaire de plus de 200 000€, le Camerounais aurait demandé en guise de clause de dernière minute, une prime à la signature de 14,8 M€ !
Certes les richissimes propriétaires de Manchester City ne devraient pas être effrayés par une telle somme, mais en plus d’être le joueur le mieux payé au monde, Eto’o serait à coup sûr un des joueurs qui toucherait une des plus grosses primes à la signature de l’histoire des transferts. Reste toutefois à savoir si cette demande n’est finalement pas destinée à inciter les Citizens à renoncer, une fois de plus, au transfert d’un des meilleurs joueurs du monde.

ETO'O RESTE A BARCELONE!

Laporta: “Eto'o is the best striker in the world”C'est ce qui ressort de l'intervention du Président de Barcelone ce dimanche 

Le président Laporta a répondu ce dimanche à plusieurs questions au sujet de l'avenir du club. Alors qu'il était venu assister aux festivités du 50e anniversaire du Club des Supporters Cardedeu, Yoan Laporta a répondu aux questions de la presse présente sans détour. Au sujet de l'avenir en club du camerounais Samuel Eto'o, le Président n'a pas tergiversé sur trois points:

1/- AU SUJET DU TALENT
"Pour moi , Eto'o est le meilleur attaquant du monde"

2/- AU SUJET DE SA CÔTE SUR LE MARCHE
"Samuel est un joueur très prisé"

3/- AU SUJET DE L'AVENIR
"ça serait bien s'il pouvait finir sa carrière sportive à Barcelone. Je l'espère vraiment" 

Mais audelà des espoirs, que fait Barcelone pour garder "le meilleur attaquant du monde", "un joueur très prisé", ainsi de suite?... à l'évocation de ce sujet, le Président a vider son sac: "Eto'o termine son contrat la saison prochaine et c'est de cela dont nous voulons parler. La volonté du club est qu'il continue encore longtemps, tout en étant cohérent avec notre structure salariale". Samuel Eto'o ne s'est pas pour l'instant véritablemnt exprimé sur la question. Mais lorsqu'on connais son intérêt pour le premier cador européen a lui avoir fait confiance alors que son véritable propriétaire de l'époque un certain Real Madrid tardait à se décider faisant languir un talent exceptionnel à l'état brut. Voir Samuel Eto'o prolonger à Barcelone sera un non évènement. Pour cela, on peut dire que Laporta sait exactement qu'elle close du contrat il faudra revoir pour conserver son camerounais. Il a utilisé quels termes déjà?... "cohérence avec la structure salariale" entendez par cela: Samuel restera si le club peut payer son salaire.
S'agissant du salaire, le camerounais veut désormais atteindre le cap de 10 millions d'Euros l'année. Reconnaissons que c'est là une belle somme. Toutefois si on considère son apport au club depuis 5ans, cette revendication devient de suite légitime: 130 buts en 5 saisons. Samuel Eto'o a marqué à Barcelone en moyenne 26 buts par saison tandis qu'un attaquant de la même génération et du même calibre comme Zlatan Ibrahimovic n'est qu'à 22 buts par saison avec l'Inter. Le palmarès de l'homme plaide en sa faveur pour une augmentation méritée:

- Vainqueur de la Ligue des champions en 2006 et 2009
- Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 2005 et 2006 - Champion d'Espagne en 2005, 2006 et 2009 - Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 2009

et tout cela en 5 saisons... excusez du peut.
 Levis BAYIHA
Manchester City 
offre un pont d’or à Samuel Eto’o
L’échange Samuel Eto’o-Zlatan Ibrahimovic ne se fera pas, c’est une certitude. Pourtant, les deux hommes restent parmi les têtes d’affiche de ce mercato estival complètement fou. L’Inter espère garder son Suédois mais n’est pas à l’abri d’une belle offre de Chelsea notamment. Le Barça, lui, ne parvient pas à dégager une ligne de conduite claire concernant son buteur camerounais. Sous contrat jusqu’en 2010, il est loin d’être jalousement gardé par les dirigeants blaugrana, qui sont fatigués des revendications salariales toujours plus hautes du joueur.
Le Daily Mail révèle aujourd’hui que Manchester City serait ainsi tout proche de conclure l’arrivée de l’international camerounais, auteur de 36 buts cette saison. Les Citizens dépenseraient une fortune pour convaincre le joueur de rejoindre ce club en construction : une offre de 35 M€ à Barcelone et un salaire hebdomadaire d’environ 225 000 euros, selon les souhaits exprimés par Eto’o. Soit le double de ce que touchent des stars tels que Franck Lampard ou encore Steven Gerrard.
La proposition est donc très belle de la part de Manchester City, qui voit le Real Madrid réussir là où il échoue depuis près d’un an. La folie ambiante qui entoure le mercato sert les intentions mancuniennes. De plus, Samuel Eto’o voit son club s’activer pour recruter un nouvel attaquant et rechigner à accéder sa revalorisation salariale. Le Camerounais pourrait donc bien rallier la Premier League et le nouveau riche Manchester City, tout heureux de pouvoir doubler le rival United dans ce dossier. Affaire à suivre...

Aurélien Léger-Moëc
www.footmercato.net

Eto'o: "Andres, c'est le meilleur"
L'attaquant camerounais du Barça a expliqué comment il avait vécu le but d'Iniesta face à Chelsea.
"Sur le but d'Andres, quand le ballon est parti et que j'ai vu que c'était entré, je ne savais pas quoi faire", a avoué Samuel Eto'o ce vendredi en conférence de presse. "Au final, je me suis retrouvé en tête à tête avec un supporter en train de crier 'goool' ! Les minutes suivantes furent les plus longues de ma vie... Je disais à l'arbitre 'siffle, siffle !'. Et quand le match s'est terminé, ce fut une immense joie".
Auteur du but qualificatif pendant les arrêts de jeu, Andres Iniesta focalise toute l'attention de la presse internationale depuis 48 heures. "C'est le meilleur, je l'ai toujours dis ! Andesito méritait cette gloire. Tout ce qu'il fait pour nous vaut autant que les buts qu'il marque. C'est juste que ce soit lui qui marque le but qui nous met en finale", a affirmé le Camerounais, qui ne souhaite cependant pas faire de pronostiques pour le futur Ballon d'Or : "Pensons à se qui se passe actuellement. On verra en décembre. Moi je le donnerais à Leo, à Xavi et à plein d'autres !"

Diego Tasso
www.fc-barcelone.com

Barcelone : le voyage présidentiel qui pourrait fixer l’avenir d’Eto’o 
28/04/2009 - 09 h 00 -
Aurélien Léger-Moëc

Le FC Barcelone peut compter sur une ligne d’attaque de rêve : Messi-Henry-Eto’o. Quoi de mieux au monde actuellement ? Le club catalan caracole en tête du
classement Liga malgré le retour en forme du Real Madrid et va jouer sa qualification pour les demi-finales de la Ligue
des Champions face à Chelsea. Le match aller se joue ce soir au Nou Camp mais le Daily Mail rapporte un curieux voyage effectué par Joan Laporta hier à Londres.
Le quotidien britannique croit savoir que le président blaugrana a effectué ce déplacement dans le but de parler avec les clubs intéressés par son attaquant camerounais Samuel Eto’o. Bien qu’il se défende de vouloir le céder durant ce mercato, les multiples rumeurs concernant l’arrivée d’attaquant à Barcelone (Keirrison, Ibrahimovic) ainsi que l’appétit grandissant des clubs au sujet d’Etoo laissent penser qu’un départ du
buteur maison n’est pas une hypothèse farfelue.


Nouveau duel fratricide entre Eto'o et Kameni
Le derby catalan, qui oppose le FC Barcelone à l’Espanyol samedi prochain au Camp Nou, verra l’affrontement entre les Camerounais Samuel Eto’o du Barça et Carlos Kameni de l’Espanyol. Ce dernier n’a toujours pas concédé le moindre but face au Pichichi en Liga espagnole.

Au match aller du championnat d’Espagne, disputé sur la pelouse de l’Espanyol de Barcelone, Samuel Eto’o, qui était entré en cours de jeu, avait vu sa meilleure occasion de but détournée par son compatriote Kameni. Et pendant les arrêts de jeu de la même rencontre, le Pichichi s’était écroulé au moment d’armer son tir devant Kameni. Cela avait valu un penalty qui donnait la victoire (2-1) au FC Barcelone sur la pelouse de l’Espanyol. Les deux buts barcelonais portaient l’estampille de Thierry Henry, puis de Lionel Messi sur penalty. Mais Eto’o était resté muet. Auteur de 23 buts et d’une moyenne de plus d’un but par match dans le championnat d’Espagne en cours, le Pichichi Eto’o n’a cependant pas marqué face à son coéquipier en sélection.

Ce manque de réussite du buteur barcelonais face à Kameni remonte à 2004, année de l’arrivée d’Idriss Carlos Kameni à l’Espanyol de Barcelone en Espagne. C’est sans doute l’une des raisons pour laquelle Samuel Eto’o sera encore plus motivé samedi prochain à l’idée de loger un but à Kameni, dont il n’a jamais fait trembler les filets depuis que tous les deux évoluent en Espagne. De même que Kameni, dont le club l’Espanyol est reléguable au classement, mettra tout son talent pour parer toutes les tentatives de son ami Eto’o, afin de rester invaincu devant le Pichichi de la Liga espagnole.

écrit par Jacques Éric Andjick


Quand le PSG refuse Samuel Eto’o
13/02/2009 
Julien Zito

On l’aime ou on ne l’aime pas, on le déteste ou on l’adore, mais une chose est sûre, on ne peut pas rester insensible. Voilà la façon dont on pourrait décrire l’opinion des supporters concernant Samuel Eto’o aujourd’hui. S’il peut parfois déranger hors du terrain, l’attaquant du FC Barcelone n’en demeure pas moins un joueur extraordinaire et un buteur hors pair. Après 21 rencontres de championnat, l’international camerounais a inscrit autant de buts ce qui lui offre à l’heure actuelle le titre de pichichi de la Liga.
Tout entraîneur quel qu’il soit rêverait ainsi de posséder un tel avant-centre capable de débloquer des situations bien embarrassantes. Il l’a déjà prouvé par le passé et le prouvera certainement encore à l’avenir. Et au vu de son niveau de performances aujourd’hui, tous les clubs parmi lesquels il est passé peuvent se mordre les doigts de l’avoir laissé filer.
 

Sans papiers, mais du talent à revendre
Car pour le Lion Indomptable, le football est bien plus qu’une simple passion. C’est une vie toute entière. Et lorsque tout jeune il a débarqué en France, ce dernier a tout tenté pour intégrer un centre de formation quelconque. Et s’il a échoué au Havre ou à Cannes, il aurait bien pu s’imposer au PSG, sauf que...
« J’étais un sans-papiers. Je ne pouvais pas vivre et me déplacer librement. Et le football, qui était toute ma vie, ne m’apportait rien de bon. J’ai tenté de me présenter à une journée de détection organisée par le PSG, mais comme je n’avais pas de papiers, j’ai été refusé à la porte d’entrée. J’ai rencontré un autre échec au Havre et je crois être allé à Cannes aussi, mais cela n’a pas marché. Au bout de neuf mois, je suis rentré au Cameroun », a-t-il déclaré dans Sportweek.
Une fois encore, la Ligue 1 a raté une excellente occasion. Mais, dans un sens, Samuel Eto’o ne serait peut-être pas devenu celui qu’il est aujourd’hui si sa destinée avait été autre. Désormais, la star africaine exprime tout son potentiel en Espagne et ravit les milliers de spectateurs du Camp Nou, avant de réaliser ses exploits en France dans quelques années, comme il l’a récemment laissé entendre. En attendant, sa prochaine venue sur le territoire aura lieu dans une dizaine de jours, pour la rencontre aller entre l’OL et le FC Barcelone en huitième de finales de la Ligue des Champions
  
Interviewé ce dimanche en tant que "consultant" lors de l'émission française Téléfoot, Samuel Eto'o a présenté ses coéquipiers du Barça et a rapidement passé en revue l'actualité de cette semaine.

Le joueur le plus... drôle
?
Abidal. C'est un mec qui n'arrête pas de rire, il met l'ambiance. Il nous fait rire tout le temps !
Le plus grognon ?
Je dirais Puyol
Le plus chambreur ?
Titi !
Le plus rapide ?
Avec le ballon, Leo est hallucinant. Il est terrible car il va toujours plus vite que les autres
Le plus lent ?
Sans doute Yaya, même si, comme Iniesta, c'est un joueur très intelligent
Le plus technique ?
Je vais faire un choix... Iniesta !
Celui qui parle le moins bien espagnol ?
(Rires) Le moins bien espagnol... Hleb !
Le Ballon d'Or ?
Messi ! C'est vraiment le joueur qui me fait rêver en ce moment
Plutôt pour la vidéo ou les cinq arbitres ?
Je suis pour qu'on reste comme ça... Ce qui fait la beauté de ce sport, ce sont aussi les erreurs
Benzema, plutôt au Barça ou au Real ?
Plutôt à Barcelone !
Déçu de ne pas être parmi les nominés du Ballon d'Or africain ?

Non, je ne suis pas déçu. La saison dernière, j'ai eu pas mal de soucis, même si je suis revenu et que j'ai marqué beaucoup de buts. Je n'ai pas vraiment évolué à mo
n niveau, donc c'est plutôt normal. Mais je reviendrai pour encore gagner d'autres Ballon d'Or africain ! Cette année, je le donnerais à Emmanuel Adebayor, il a fait une grande saison et il le mérite

par Diego Tasso
 
Manchester City : Eto’o pète les plombs ! 
C’est à n’y plus rien comprendre. Alors que Manchester City ne cesse d’offrir monts et merveilles à Samuel Eto’o pour l’attirer dans ses filets, l’agent du buteur du FC Barcelone déclarait hier que son protégé avait de grandes chances... de rester en Catalogne. Pourquoi ce revirement de situation ? Le Barça a-t-il réussi à convaincre son attaquant de prolonger son bail après ne pas avoir réussi à engager de remplaçant ?
Cette hypothèse tient aujourd’hui un peu plus la route, car selon The Sun, le Lion Indomptable vient à nouveau de fixer la barre très très haut. Non content d’avoir un salaire de plus de 200 000€, le Camerounais aurait demandé en guise de clause de dernière minute, une prime à la signature de 14,8 M€ !
Certes les richissimes propriétaires de Manchester City ne devraient pas être effrayés par une telle somme, mais en plus d’être le joueur le mieux payé au monde, Eto’o serait à coup sûr un des joueurs qui toucherait une des plus grosses primes à la signature de l’histoire des transferts. Reste toutefois à savoir si cette demande n’est finalement pas destinée à inciter les Citizens à renoncer, une fois de plus, au transfert d’un des meilleurs joueurs du monde.

ETO'O RESTE A BARCELONE!

Laporta: “Eto'o is the best striker in the world”C'est ce qui ressort de l'intervention du Président de Barcelone ce dimanche 

Le président Laporta a répondu ce dimanche à plusieurs questions au sujet de l'avenir du club. Alors qu'il était venu assister aux festivités du 50e anniversaire du Club des Supporters Cardedeu, Yoan Laporta a répondu aux questions de la presse présente sans détour. Au sujet de l'avenir en club du camerounais Samuel Eto'o, le Président n'a pas tergiversé sur trois points:

1/- AU SUJET DU TALENT
"Pour moi , Eto'o est le meilleur attaquant du monde"

2/- AU SUJET DE SA CÔTE SUR LE MARCHE
"Samuel est un joueur très prisé"

3/- AU SUJET DE L'AVENIR
"ça serait bien s'il pouvait finir sa carrière sportive à Barcelone. Je l'espère vraiment" 

Mais audelà des espoirs, que fait Barcelone pour garder "le meilleur attaquant du monde", "un joueur très prisé", ainsi de suite?... à l'évocation de ce sujet, le Président a vider son sac: "Eto'o termine son contrat la saison prochaine et c'est de cela dont nous voulons parler. La volonté du club est qu'il continue encore longtemps, tout en étant cohérent avec notre structure salariale". Samuel Eto'o ne s'est pas pour l'instant véritablemnt exprimé sur la question. Mais lorsqu'on connais son intérêt pour le premier cador européen a lui avoir fait confiance alors que son véritable propriétaire de l'époque un certain Real Madrid tardait à se décider faisant languir un talent exceptionnel à l'état brut. Voir Samuel Eto'o prolonger à Barcelone sera un non évènement. Pour cela, on peut dire que Laporta sait exactement qu'elle close du contrat il faudra revoir pour conserver son camerounais. Il a utilisé quels termes déjà?... "cohérence avec la structure salariale" entendez par cela: Samuel restera si le club peut payer son salaire.
S'agissant du salaire, le camerounais veut désormais atteindre le cap de 10 millions d'Euros l'année. Reconnaissons que c'est là une belle somme. Toutefois si on considère son apport au club depuis 5ans, cette revendication devient de suite légitime: 130 buts en 5 saisons. Samuel Eto'o a marqué à Barcelone en moyenne 26 buts par saison tandis qu'un attaquant de la même génération et du même calibre comme Zlatan Ibrahimovic n'est qu'à 22 buts par saison avec l'Inter. Le palmarès de l'homme plaide en sa faveur pour une augmentation méritée:

- Vainqueur de la Ligue des champions en 2006 et 2009
- Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 2005 et 2006 - Champion d'Espagne en 2005, 2006 et 2009 - Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 2009

et tout cela en 5 saisons... excusez du peut.
 Levis BAYIHA
Manchester City 
offre un pont d’or à Samuel Eto’o
L’échange Samuel Eto’o-Zlatan Ibrahimovic ne se fera pas, c’est une certitude. Pourtant, les deux hommes restent parmi les têtes d’affiche de ce mercato estival complètement fou. L’Inter espère garder son Suédois mais n’est pas à l’abri d’une belle offre de Chelsea notamment. Le Barça, lui, ne parvient pas à dégager une ligne de conduite claire concernant son buteur camerounais. Sous contrat jusqu’en 2010, il est loin d’être jalousement gardé par les dirigeants blaugrana, qui sont fatigués des revendications salariales toujours plus hautes du joueur.
Le Daily Mail révèle aujourd’hui que Manchester City serait ainsi tout proche de conclure l’arrivée de l’international camerounais, auteur de 36 buts cette saison. Les Citizens dépenseraient une fortune pour convaincre le joueur de rejoindre ce club en construction : une offre de 35 M€ à Barcelone et un salaire hebdomadaire d’environ 225 000 euros, selon les souhaits exprimés par Eto’o. Soit le double de ce que touchent des stars tels que Franck Lampard ou encore Steven Gerrard.
La proposition est donc très belle de la part de Manchester City, qui voit le Real Madrid réussir là où il échoue depuis près d’un an. La folie ambiante qui entoure le mercato sert les intentions mancuniennes. De plus, Samuel Eto’o voit son club s’activer pour recruter un nouvel attaquant et rechigner à accéder sa revalorisation salariale. Le Camerounais pourrait donc bien rallier la Premier League et le nouveau riche Manchester City, tout heureux de pouvoir doubler le rival United dans ce dossier. Affaire à suivre...

Aurélien Léger-Moëc
www.footmercato.net

Eto'o: "Andres, c'est le meilleur"
L'attaquant camerounais du Barça a expliqué comment il avait vécu le but d'Iniesta face à Chelsea.
"Sur le but d'Andres, quand le ballon est parti et que j'ai vu que c'était entré, je ne savais pas quoi faire", a avoué Samuel Eto'o ce vendredi en conférence de presse. "Au final, je me suis retrouvé en tête à tête avec un supporter en train de crier 'goool' ! Les minutes suivantes furent les plus longues de ma vie... Je disais à l'arbitre 'siffle, siffle !'. Et quand le match s'est terminé, ce fut une immense joie".
Auteur du but qualificatif pendant les arrêts de jeu, Andres Iniesta focalise toute l'attention de la presse internationale depuis 48 heures. "C'est le meilleur, je l'ai toujours dis ! Andesito méritait cette gloire. Tout ce qu'il fait pour nous vaut autant que les buts qu'il marque. C'est juste que ce soit lui qui marque le but qui nous met en finale", a affirmé le Camerounais, qui ne souhaite cependant pas faire de pronostiques pour le futur Ballon d'Or : "Pensons à se qui se passe actuellement. On verra en décembre. Moi je le donnerais à Leo, à Xavi et à plein d'autres !"

Diego Tasso
www.fc-barcelone.com

Barcelone : le voyage présidentiel qui pourrait fixer l’avenir d’Eto’o 
28/04/2009 - 09 h 00 -
Aurélien Léger-Moëc

Le FC Barcelone peut compter sur une ligne d’attaque de rêve : Messi-Henry-Eto’o. Quoi de mieux au monde actuellement ? Le club catalan caracole en tête du
classement Liga malgré le retour en forme du Real Madrid et va jouer sa qualification pour les demi-finales de la Ligue
des Champions face à Chelsea. Le match aller se joue ce soir au Nou Camp mais le Daily Mail rapporte un curieux voyage effectué par Joan Laporta hier à Londres.
Le quotidien britannique croit savoir que le président blaugrana a effectué ce déplacement dans le but de parler avec les clubs intéressés par son attaquant camerounais Samuel Eto’o. Bien qu’il se défende de vouloir le céder durant ce mercato, les multiples rumeurs concernant l’arrivée d’attaquant à Barcelone (Keirrison, Ibrahimovic) ainsi que l’appétit grandissant des clubs au sujet d’Etoo laissent penser qu’un départ du
buteur maison n’est pas une hypothèse farfelue.


Nouveau duel fratricide entre Eto'o et Kameni
Le derby catalan, qui oppose le FC Barcelone à l’Espanyol samedi prochain au Camp Nou, verra l’affrontement entre les Camerounais Samuel Eto’o du Barça et Carlos Kameni de l’Espanyol. Ce dernier n’a toujours pas concédé le moindre but face au Pichichi en Liga espagnole.

Au match aller du championnat d’Espagne, disputé sur la pelouse de l’Espanyol de Barcelone, Samuel Eto’o, qui était entré en cours de jeu, avait vu sa meilleure occasion de but détournée par son compatriote Kameni. Et pendant les arrêts de jeu de la même rencontre, le Pichichi s’était écroulé au moment d’armer son tir devant Kameni. Cela avait valu un penalty qui donnait la victoire (2-1) au FC Barcelone sur la pelouse de l’Espanyol. Les deux buts barcelonais portaient l’estampille de Thierry Henry, puis de Lionel Messi sur penalty. Mais Eto’o était resté muet. Auteur de 23 buts et d’une moyenne de plus d’un but par match dans le championnat d’Espagne en cours, le Pichichi Eto’o n’a cependant pas marqué face à son coéquipier en sélection.

Ce manque de réussite du buteur barcelonais face à Kameni remonte à 2004, année de l’arrivée d’Idriss Carlos Kameni à l’Espanyol de Barcelone en Espagne. C’est sans doute l’une des raisons pour laquelle Samuel Eto’o sera encore plus motivé samedi prochain à l’idée de loger un but à Kameni, dont il n’a jamais fait trembler les filets depuis que tous les deux évoluent en Espagne. De même que Kameni, dont le club l’Espanyol est reléguable au classement, mettra tout son talent pour parer toutes les tentatives de son ami Eto’o, afin de rester invaincu devant le Pichichi de la Liga espagnole.

écrit par Jacques Éric Andjick


Quand le PSG refuse Samuel Eto’o
13/02/2009 
Julien Zito

On l’aime ou on ne l’aime pas, on le déteste ou on l’adore, mais une chose est sûre, on ne peut pas rester insensible. Voilà la façon dont on pourrait décrire l’opinion des supporters concernant Samuel Eto’o aujourd’hui. S’il peut parfois déranger hors du terrain, l’attaquant du FC Barcelone n’en demeure pas moins un joueur extraordinaire et un buteur hors pair. Après 21 rencontres de championnat, l’international camerounais a inscrit autant de buts ce qui lui offre à l’heure actuelle le titre de pichichi de la Liga.
Tout entraîneur quel qu’il soit rêverait ainsi de posséder un tel avant-centre capable de débloquer des situations bien embarrassantes. Il l’a déjà prouvé par le passé et le prouvera certainement encore à l’avenir. Et au vu de son niveau de performances aujourd’hui, tous les clubs parmi lesquels il est passé peuvent se mordre les doigts de l’avoir laissé filer.
 

Sans papiers, mais du talent à revendre
Car pour le Lion Indomptable, le football est bien plus qu’une simple passion. C’est une vie toute entière. Et lorsque tout jeune il a débarqué en France, ce dernier a tout tenté pour intégrer un centre de formation quelconque. Et s’il a échoué au Havre ou à Cannes, il aurait bien pu s’imposer au PSG, sauf que...
« J’étais un sans-papiers. Je ne pouvais pas vivre et me déplacer librement. Et le football, qui était toute ma vie, ne m’apportait rien de bon. J’ai tenté de me présenter à une journée de détection organisée par le PSG, mais comme je n’avais pas de papiers, j’ai été refusé à la porte d’entrée. J’ai rencontré un autre échec au Havre et je crois être allé à Cannes aussi, mais cela n’a pas marché. Au bout de neuf mois, je suis rentré au Cameroun », a-t-il déclaré dans Sportweek.
Une fois encore, la Ligue 1 a raté une excellente occasion. Mais, dans un sens, Samuel Eto’o ne serait peut-être pas devenu celui qu’il est aujourd’hui si sa destinée avait été autre. Désormais, la star africaine exprime tout son potentiel en Espagne et ravit les milliers de spectateurs du Camp Nou, avant de réaliser ses exploits en France dans quelques années, comme il l’a récemment laissé entendre. En attendant, sa prochaine venue sur le territoire aura lieu dans une dizaine de jours, pour la rencontre aller entre l’OL et le FC Barcelone en huitième de finales de la Ligue des Champions
  
Interviewé ce dimanche en tant que "consultant" lors de l'émission française Téléfoot, Samuel Eto'o a présenté ses coéquipiers du Barça et a rapidement passé en revue l'actualité de cette semaine.

Le joueur le plus... drôle
?
Abidal. C'est un mec qui n'arrête pas de rire, il met l'ambiance. Il nous fait rire tout le temps !
Le plus grognon ?
Je dirais Puyol
Le plus chambreur ?
Titi !
Le plus rapide ?
Avec le ballon, Leo est hallucinant. Il est terrible car il va toujours plus vite que les autres
Le plus lent ?
Sans doute Yaya, même si, comme Iniesta, c'est un joueur très intelligent
Le plus technique ?
Je vais faire un choix... Iniesta !
Celui qui parle le moins bien espagnol ?
(Rires) Le moins bien espagnol... Hleb !
Le Ballon d'Or ?
Messi ! C'est vraiment le joueur qui me fait rêver en ce moment
Plutôt pour la vidéo ou les cinq arbitres ?
Je suis pour qu'on reste comme ça... Ce qui fait la beauté de ce sport, ce sont aussi les erreurs
Benzema, plutôt au Barça ou au Real ?
Plutôt à Barcelone !
Déçu de ne pas être parmi les nominés du Ballon d'Or africain ?

Non, je ne suis pas déçu. La saison dernière, j'ai eu pas mal de soucis, même si je suis revenu et que j'ai marqué beaucoup de buts. Je n'ai pas vraiment évolué à mo
n niveau, donc c'est plutôt normal. Mais je reviendrai pour encore gagner d'autres Ballon d'Or africain ! Cette année, je le donnerais à Emmanuel Adebayor, il a fait une grande saison et il le mérite

par Diego Tasso
 
Aujourd'hui sont déjà 23 visiteurs (40 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
Lion Indomptable du Cameroun